ODELADÉMO
Association régie par la loi 1901, fondée en 2002 pour le village de Komodindé au Mali
 ACCUEIL        DOCUMENTS FONDAMENTAUX :    Statuts    Convention avec le village   Bulletin d'adhésion    Plan du site






La Gazette de l'Association


16 février 2017 :
Nous retournons le devis accepté pour la fabrication de 3 armoires, et 4 chaises, auprès du Centre de Formation de KAYES.



15 février 2017 : Moussa TRAORE, qui a "perdu toutes ses données" ouvre un nouveau compte Facebook. Il nous précise : "le village vous remercie beaucoup de votre appui inoubliable. M.Sega kebe : le jardin des femmes vraiment ça va, la production a augmenté et il y a l'eau -  les mots leur manquent pour vous remercier, les jeunes eux sont amèrement surpris de votre décision. A l'annonce de la nouvelle, aucun maître n'avait plus la peine de dire silence.".

14 février 2017 :
 
Sega KEBE nous adresse un message téléphonique de remerciements au nom de tout le village.


13 février 2017 :  Moussa TRAORE nous transmet la liste des candidat(e)s au D.E.F que nous lui avons demandée et Salif TOGOLA nous apporte quelques précisions sur le "dysfonctionnement" des latrines. Nous lui demandons un devis précis des travaux, et un engagement formel de co-financement par le village et/ou par la Commune.

11 février 2017 :
Nous informons Moussa TRAORE et Salif TOGOLA des décisions prises, et nous leur demandons de transmettre l'information à Sega KEBE et aux édiles du village. Nous les informons également des décisions prises pour le financement du mobilier, et de  la prise en charge des candidats au D E F à Djongaga.

La réponse de Moussa TRAORE est immédiate : "Pour votre décision, les mots nous manquent pour vous remercier. Que le seigneur vous accompagne dans tous vos actes et protège vous, vos familles et vos collaborateurs. [...]. Vous aurez aussi les mots de remerciements du village et particulièrement le C G S.".

Salif TOGOLA nous adresse aussi son message : "Vous avez hissé le village, surtout l'école. Les mots me manquent pour vous remercier très sincèrement. Je ne peux que suivre la décision du comité directeur." Puis il pose le problème de la réfection des latrines.

10 février 2017 : Tenue de l'Assemblée Générale des adhérents, qui ratifie la position prise par le Comité Directeur sur le devenir de l'Association.

9 février 2017 : Un échange par mail avec Assane Dione (GRDR) nous permet de savoir qu'une dernière réunion de bilan aura lieu demain avec les femmes du Jardin. Nous l'informons de notre position pour le futur : "Nous  considérons que l’accompagnement de longue date, par votre intermédiaire, permet aux femmes de prendre leur autonomie et leurs responsabilités. D’ailleurs, le Comité Directeur met en place le processus de désengagement de notre Association, en vue de sa dissolution prochaine. Cela fait quinze ans que nous œuvrons pour le village et particulièrement depuis 2005 pour le Jardin des Femmes. Nous passons maintenant à autre chose. Par conséquent, nous ne renouvellerons donc pas la convention passée avec le GRDR pour l’accompagnement des femmes du jardin". Assane Dione nous répond : "Merci pour ces précisions qu’on transmettra aux femmes demain lors de la rencontre avec le groupement féminin."     

8 février 2017 :
Cours d'anglais en 9ème année :





30 janvier 2017 : Cours de biologie en 7ème année :




29 janvier 2017 : Nous recevons de Moussa TRAORE des photos extérieures du collège. Nous lui répondons : "Vos photos donnent du lien entre vous et nous et nous pouvons nous rendre compte de votre travail avec les élèves; toute notre gratitude à votre égard pour la peine que vous vous donnez pour nous faire vivre votre quotidien"




28 janvier 2017 : Nous recevons de Moussa TRAORE l'état des besoins en fournitures scolaires pour l'année scolaire 2017-


27 janvier 2017 : Nous recevons un devis du Centre de Formation de Kayes pour 2 armoires et 4 chaises. 

20 janvier 2017 :
Sur notre demande, Moussa TRAORE nous fait part d'une nouvelle demande : "Pour les chaises armoires et tables, nous avons besoin de 1 armoire, 4 chaises dont 1 pour la direction, et 4 tables.


Photo de la réunion du CGS pour la fabrication du mobilier scolaire
A gauche, M.Sega , M.Bassané et M. Yahaya Kamara(président du C G S qui vous salue
nt.

En ce qui concerne la mallette scientifique c'est une mallette dans laquelle les produits chimiques les éprouvettes et ceux pour concrétiser les leçons de de physique exemples le treuil la poulie... . NB: nous avons déjà la Mappemonde,le microscope que j'utilise, et le schéma électrique  pour le circuit électrique simple.

J'ai oublié de vous souligner un problème qui nous préoccupe depuis l'année dernière ; Il s'agit de la prise en charge des candidats au D E F pour les épreuves anticipées( E P S) et écrites à Djongaga , c'est à dire le C A P fait chaque année un budget prévisionnel et envoie aux différentes mairies pour la prise en charge mais l'année dernière notre commune n'a pas respecté ce budget qui prévoit 4000f chaque candidat pour les deux épreuves soit 8000f par élève donc komodindé avait 20 candidats dont une candidate "libre" ,cependant la mairie n'avait prévu que 3000 par candidat et c'est avec cette somme qu'on devait amener les enfants à Djongaga et les héberger. Cette année je crains fort car nous n'avons rien en caisse or nous avons 20 candidats certes le  C G S demande à chaque candidat de cotiser 500 f c'est pourquoi je viens auprès de vous si vous pouvez nous appuyez même si on va supprimer l'achat de 4 tables pour les maîtres, nous acceptons ça plutot que de voir nos élèves composer dans
des conditions dérisoires"

18 janvier 2017 : A l'occasion de la convocation de l'Assemblée Générale, le Comité Directeur prend la décision de ne plus y joindre d'appels aux dons. Le projet consiste maintenant à se recentrer sur l'accompagnement de l'Ecole Fondamentale et du Collège, et de continuer de financer les matériels, mobiliers, fournitures et livres scolaires pour les prochaines rentrées jusqu'à extinction des fonds disponibles, et avant dissolution de l'Association.

15 janvier 2017 : A la question de savoir si la cloture du collège a été construite, Moussa TRAORE répond : "Pas encore ! D'après eux le reste c'est une question de temps. Content de vous envoyer la photo du moringa devant la classe de la 9ème avec ses fleurs blanches il est dans la famille des moringaceae. 


18 octobre 2016 : Après les livres du collège en juillet, nous procédons maintenant à l'acheminement des autres fournitures scolaires (cahiers, stylos, équipements divers..) sur la base de l'état des besoins que nous ont fourni les deux directeurs, Salif TOGOLA et Moussa TRAORE : 

17 octobre 2016 : Par l'intermédiaire de Lassana KEITA, l'enseignant-electricien de l'Ecole Fondamentale, nous financons le renouvellement des batteries de l'Ecole :


5 octobre 2016 : C'est la rentrée au Collège : "Je vous informe que nous avons repris les cours. Le prof de mathématiques est muté pour le moment il n'a pas été remplacé; Situation des élèves : en 9è année, 22 dont 8 filles. En 8è année : 18 dont 5 filles,  et  en 7è année : 24 dont  09 filles .

28 septembre 2016 : Après plusieurs échanges et chiffrages du coût de la réalisation d'une cloture pour le collège, Moussa TRAORE nous informe que le village a obtenu par ailleurs un financement auprès de leurs partenaires d'ANICITE "Dans peu de temps l'entrepreneur Sissoko va commencer le travail mais ici chez nous en Afrique, tout est politique car les élections sont proches donc je vous demande de vous patienter un peu". 

7 juillet 2016 : Nous faisons acheminer depuis Bamako, 720 (sept-cent-vingt) livres scolaires, en vue de la rentrée scolaire du collège. Nous recevrons en automne les photos de la reception des colis :










28 juin 2016 : Moussa TRAORE nous communique les effectifs prévus au collège pour la rentrée 2016 (respectivement 27, 18 et 22 élèves en 7è 8è et 9è année), et nous confirme qu'il restera à Komodindé pour la prochaine année scolaire.

3 mai 2016 : Moussa TRAORE nous envoie deux photos du jardin d'enfants, avec la monitrice Mamou Maguiraga, et  la femme qui "s'occupe de l'entretien des enfants", Sira Kebe : 


28 avril 2016
: Moussa TRAORE nous envoie la photo de la classe de 7ème, devant le collège. Il nous précise que l'UNICEF, par l'intermédiaire du Centre d'Animation Pédagogique, a doté le jardin d'enfants de Komodindé de 80 petites chaises, 6 tables rondes , et 2 bureaux de maître avec chaises. Or au jardin d'enfants, il n'y a qu'une dizaine d'enfants.... 


28 avril 2016 : Maintenant, sur Google Earth (cliquer et ouvrir le fichier téléchargé), le collège est visible (cliquer sur la photo pour agrandir) :

 

24 avril 2016  : Nous recevons des photos du collège. Quel changement !!!... La nature est prospère. Jamais encore, nous n'avons vu d'arbres fruitiers à Komodindé (ici, ce sont des papayers !!..) Nous en sommes ravis. 



20 avril 2016 : De nouveaux résultats des élèves du collège nous parviennent :  "les resultats sont : En 7 ème, ont la moyenne G:8/13; F:5/7 donc 20 ont composé en tout ; En 8ème ont composé 15 (5 filles et 10 garçons) ont la moyenne G:6 f:4 .  Pour l'Ecole Fondamantale, je demande les résultats à Togola"

18 mars 2016 : Les devoirs surveillés semblent se passer maitenant de façon beaucoup plus confortable : "Les jeunes viennent de composer les 16. 17 et 18 mars. Ont composé  59 élèves dont 19 filles sur le procès verbal pour la 9ème. 05 ont la moyenne dont 2 filles (avec les tables bancs  chaque candidat une table quelles conditions favorables pour mieux préparer l'examen! ) merci!". Les résultats nous paraissent surprenants !!!.... Le niveau s'affaiblit ??????

4 mars 2016 : Nous recevons la photo des classes aménagées : 


Huitième année

Neuvième année
Les élèves semblent confortablement installés.

16 février 2016 : Moussa TRAORE nous adresse le message suivant : "Ce matin le directeur du Centre d'Animation Pédagogique et son staff sont ici chez nous dans le cadre des examens professionnels de monsieurs Sékou Samake et des trois nouvelles recrues ( chez Togola). Ont saisi cette aubaine pour saluer votre geste noble".

14 février 2016 : Nous recevons les photos de la reception du mobilier, avec les édiles du village. Sega KEBE nous adresse les remerciements du village par téléphone.








11 février 2016  :
Moussa TRAORE nous annonce l'arrivée du mobilier au village. Il nous écrit : "Au comite directeur : Madame la présidene un adage de chez nous dit ceci"c'est dans la difficulté que l'on reconnait ses vrais amis" Votre geste unieme du genre m'offre l'heureuse occasion,de vous adresser toute notre reconnaissance et notre sympathie. En effet madame ce don ne nous a point etonné mais nous tirons toute notre satisfaction dans la promptitude par laquelle vous l'aviez effectué. soyez-en remercié encore. Au delà de ces remerciements, je voudrais aussi vous rassurer en prenant ici l'engagement ques mes collaborateurs et moi meme ne menagerons aucun effort pour une gestion judicieuse de ce don combien consequent. Dans la dynamique de ce partenariat fécond madame la présidente, je vous prie d'agréer l'expression de notre profonde gratitude."

4 février 2016 :
 
Moussa TRAORE nous adresse le message suivant : "Nous ne cessons de le signaler qu'ici la scolarisation est faible et pire, celle des filles et voila encore ils (parents) remuent le couteau dans la plaie c'est pour vous dire que c'est avec un cœur navré  vous informe que l'élève Fatoumata Maguiraga agée de 16 ans est mariée le jeudi passé à Kersignané  la deuxième de la 9ème annee donc en 9ème il nous reste 5 filles."

12 décembre 2015 : Moussa TRAORE nous envoie la photo de son équipe d'enseignants :


9 décembre 2015 : Nous tenons notre Assemblée Générale annuelle au Centre Social Etienne Pernet, à Bihorel, et en cette occasion, nous finalisons l'opération "Chocolats de Noêl" qui, cette année encore, se révèle particulièrement fructueuse.


Madame la Présidente....

Une assemblée attentive !

Le Trésorier est à la manoeuvre

Les chocolats "Initiatives" d'Alex Olivier

Au cours de l'Assemblée, nous décidons aussi d'arrêter, pour l'an prochain, notre participation au Quai des Livres. 


4 décembre 2015 :
 
Nous adressons par mail, le devis signé pour la fabrication des 40 tables-bancs :

Nous apprenons en cette occasion que notre fournisseur est un centre d'apprentissage pour les enfants "talibés" (ce sont des enfants "de la rue", déscolarisés).

5 novembre 2015 : Moussa TRAORE nous adresse le message suivant : "Bonjour, nous venons de tenir la reunion avec le village : il s'engage de prendre en charge le transport. Par cette occasion, nous avons une fois de plus invité le village à prendre l'école au serieux car vu leur comportement comme dit un adage bamana : "Filè bakabè muso là mu ta tiè ye" qui veut dire : une autre personne connait les defauts et les qualités de la femme mieux qui n'est pas son mari. Car depuis 2014  à nos jours , la C D P E n'a pas repris le jardin d'enfant et tous les enfants normaux sont mis à la medersa et au premier cycle comme j'en suis sure que vous avez constaté, trop d'enfants anormaux, et je vous dis que nous nous ne sommes pas des spécialistes ces cas parce que le recrutement se fait à present à la mairie et les recrutés sont souvent remplacés par des malades pour la medersa voilà le vrai problème de komodindé meme les enfants du jardin au moment de recrutement, on les amene à la medersa voilà pourquoi je dis ceci "aw ka wochi ye sandi koro wochi ye" qui veut dire que vous transpirez sous la pluie je vous laisse."

4 novembre 2015 : Moussa TRAORE nous adresse une estimation pour la fabrication de tables-bancs à deux places, pour  45000 FCFA l'unité. Nous vérifions avec lui l'adéquation du matériel proposé à la taille des élèves. La réponse de Moussa TRAORE est claire : "Oui ils ont la mesure pour les collèges, je leur avais souligné effectivement pour eviter les deformations telles que la cyphose l'ordose et scoliose". Il ajoute "d'accord pour les 40 000f si ça vaut 30 tables bancs". Nous demandons  que le transport des tables bancs soit pris en charge par le bureau de gestion scolaire et la commune de Komodindé.

3 novembre 2015 : Moussa TRAORE nous adresse une estimation pour la de tables-bancs à deux places, pour  45000 FCFA l'unité.

25 octobre 2015 : Un nouvel échange avec Moussa TRAORE, directeur du collège nous permet de préciser le besoin en mobilier : 90 chaises et tables. Moussa TRAORE nous indique que les malles servent d'armoires. Il verra avec le village pour ce qui est du transport du mobilier. Nous répondons en demandant s'il connait une possibilité de fabrication sur place.
19 octobre 2015 : Un nouvel envoi de fournitures scolaires est arrivé au village de Komodindé par les soins de notre libraire de Bamako. Il est toujours aussi rapide et efficace. Par Facebook, les enseignants accusent reception des fournitures, et contribuent à la vérification de la facture :


Septembre 2015 : Moussa TRAORE nous adresse par Facebook des photos surprenantes de Komodindé pendant l'hivernage. Que le décor est vert !!...



Le bélier de Moussa TRAORE dans la cour de l'Ecole

Sous la pluie....

Le chemin entre l'Ecole et chez Sega KEBE

Devant le collège, avec le chateau d'eau au fond..

En cette occasion, Moussa TRAORE et Salif TOGOLA nous transmettent aussi l'état des besoins en fournitures scolaires pour la prochaine rentrée.

.     

N'hesitez pas à nous communiquer vos idées, vos écrits, et/ou vos réflexions pour enrichir le site