ODELADÉMO
Association régie par la loi 1901, fondée en 2002 pour le village de Komodindé au Mali
 ACCUEIL        DOCUMENTS FONDAMENTAUX :    Statuts    Convention avec le village   Bulletin d'adhésion    Plan du site








Compte-rendu de la réunion du 7 juillet 2005

ODELADEMO


Ordre du jour :
-        accueil du maire de KONSIGA et de son secrétaire général
-        présentation des membres de ODELADEMO
-        présentation historique de l'association ODELADEMO
-        nouvelles de KOMODINDE
-        compte-rendu de notre venue au village en janvier 2005
-        suite donnée à la convention signée le 27 janvier 2005
                     - école
                     - centre de soins
-        projet jardin des femmes
                     - présentation du dossier Région Haute Normandie 
                     - fonctionnement du jardin de Kersignané
                     - encadrement technique en agriculture et en gestion
                     - suivi du projet sur place
                     - mise en place de la coopérative
                     - engagement de MADJGUI
                     - engagement de la commune de KONSIGA
-        passage du film de notre voyage 2005
-        présentation de l'opération cartables et du contenu des malles
-        remise des clés, de l'argent pour le dédouanement des malles, et des courriers de l'école Balzac et de ODELADEMO
-        questions diverses

Etaient présents :
Dominique DEVILLERS, présidente
Jean-Louis HUCY, trésorier
Mélusine HUCY, secrétaire
Jean-Luc BOBOT, membre
Dominique DUBOIS, membre
Anne-Marie LEROY, membre
Dominique LEROY, vice-président (absent excusé)
Béatrice FLIECX, membre (absente excusée)
Jocelyne DUMESNIL, membre (absente excusée)
Monique DALLOZ, membre (absente excusée)
Nathalie RAULT, membre (absente excusée)
Samuel RAULT, membre (absent excusé)
Tamassa KEBE, maire de Konsiga et Brehima TRAORE, secrétaire général de la mairie de Konsiga invités


 Compte-rendu :


¤ Ouverture de séance à 15h30 et clôture à 18h30



Pendant de la réunion de travail, avec Monsieur le Maire....

Découverte de l'Ecole Balzac, fermée pour congés scolaires



¤ Nos amis de Konsiga sont arrivés à Rouen vers 11h30, après un accueil par les membres présents. Nous nous sommes mis à table et avons eu de riches échanges. Nous y apprenons la composition des membres de la mairie (3 adjoints et 10 conseillers municipaux). Autre élément tout à fait culturel, nous apprenons que les rivières qui apparaissent lors de l’hivernage se nomment des marigots.


¤ Historique de l’association ODELADEMO
 2002 : désir d’aider à faire vivre l’école du village de Komodindé nouvellement créée en collaboration avec l’association Madjgui.
 2004 : construction d’une école en « dur » par l’UNICEF et premier apport de matériel scolaire par ODELADEMO.
 2005 : apport de livres de bibliothèque et de matériel scolaire. Début de projet pour aider les femmes à créer un jardin potager.

¤ Echange de correspondances entre l'école Balzac de Rouen et l'école fondamentale de Komodindé. Au départ, l’échange s’est effectué dans le cadre de l’éducation au développement durable pour les élèves de CM2. Il est prévu en septembre 2005, la mise en place d'un échange d'une classe CP de l'école Balzac avec la classe des débutants de Komodindé. Nous remettons à Tamassa KEBE le cahier de l’école Balzac qui présente le quartier vu par les élèves et les dessins de masques africains réalisés par les élèves de l’école Balzac.


¤ L’école de Komodindé
- Il n’est pas sûr que le maître payé par le village durant l’année scolaire 2004/2005 soit payé par l’Etat pour l’année scolaire suivante.
- Le problème d’un nouveau maître pour la rentrée 2005 reste entier. Le problème des salaires est à voir par l’APE (Association des Parents d’Elèves). Le salaire d’un maître se situe entre 75 000 et 80 000 F CFA.
- Les maîtres sont nommés par le CAP (Centre Administratif Pédagogique situé à Yélimané). Les nominations se font suivant les personnes diplômées qui sont à proximité. Le nombre de maîtres payés par l’Etat n’est pas connu. L’école de Komodindé fait partie de l’académie de Kayes.
- La politique actuelle du Mali est de faire une école par village. Il existe une carte scolaire à respecter.
- En tout, sur la commune, une centaine de nouveaux élèves sont attendus à la rentrée 2005 dont environ 70 à Komodindé. C’est l’APE qui désigne les nouveaux élèves en collaboration avec la mairie. Avant la rentrée, les élèves passent une visite médicale.
- A Kersignané, il y a des cours d’alphabétisation pour les hommes dispensés par des personnes formées pendant 4 semaines à Kayes.
- La clôture de l’école n’est toujours pas commencée et n’est prévue que pour 2006.

¤ Le dispensaire
- Le dispensaire a été construit en dehors des cartes sanitaires car normalement, il y a un CESCOM par commune sans annexes. Donc, pour le réaliser , celui-ci a été rattaché à l’école fondamentale et il n’y a aucune prise en charge par l’Etat.
- Il y a une nécessité de travailler en collaboration avec le CESCOM de Kersignané.
- Pour les accouchements, la déclaration se fait au CESCOM puis à la mairie de commune. L’état civil existe depuis environ 30 ans.
- La matrone du dispensaire, que nous avions rencontrée en janvier dernier est Melle Diabaté.

¤ Autres informations
- Toutes les familles de Komodindé sont issues des familles de Kersignané.
- Tambakara est la préfecture du cercle de Yélimané.
- La région de Kayes est délaissée par l’Etat car la région a l’argent des migrants.
- Il y a une grande nécessité de développer l’économie locale.
- Dans la région de Kayes, il y a des ressources minières qui ne sont pas exploitées et il y aurait du pétrole.
- Le partenariat entre la ville de Montreuil et le cercle de Yélimané a débuté en 1985.

¤ Projection du film et des photos réalisés lors de notre voyage en janvier 2005.

¤ Discussion pour le jardin des femmes des Komodindé.
- présentation du dossier de demande de subvention de la Région Haute-Normandie
- information sur le fonctionnement du jardin de Kersignané par Brehima TRAORE et Tamassa KEBE. Les femmes ont constitué une association officielle à laquelle elles cotisent. Chaque adhérente à une parcelle de terrain. Le terrain du jardin a été donné par le chef du village à l’association qui en est propriétaire. Les puits ont été financés par l’OMRI (association de la ville de Montreuil) mais il y a des problèmes car ceux-ci sont trop près du marigot et il y a des effondrements.
- Pour la mise en place et l’aménagement du jardin potager, la maire peut faire une demande au niveau du Cercle (= Département) pour la mise à disposition d’un technicien agronome. C’est une demande de mise à disposition à adresser au préfet.
- Il est indispensable que le groupe des femmes de Komodindé se constitue en association officielle avec le récépissé officiel de déclaration.
- Engagement de la commune de Konsiga pour nous faire parvenir un courrier formalisant leur participation financière de 100 000 F CFA au dossier de demande subvention Haute-Normandie, la demande d'un technicien agronome auprès du cercle de Yélimané et la mise à disposition d'un terrain pour le jardin.
- Pour le moment, le budget du jardin des femmes s’élève à 9 434 000 F CFA et les financements seraient assurés par ODELADEMO, MADJGUI Paris et par la Région Haute-Normandie.

¤ Remise des clefs des deux malles, de 40 000 F CFA  pour le dédouanement des malles, du courrier de l'école Balzac à Rouen et des courriers à Messieurs l'Adjoint au Maire de Komodindé, aux enseignants de l'Ecole Fondamentale de Komodindé et à Mody SYLLA.


"Inspection" des cartables destinés aux
nouveaux écoliers de Komodindé  

Fermeture de la malle, et remise des
clés à Tamassa KEBE, Maire de Konsiga


¤ Brehima TRAORE et Tamassa KEBE nous présentent le programme de la formation qu'ils ont reçu par la mairie de Montreuil.
Thèmes de leur formation :
 Gestion des affaires locales (décentralisation), démocratie locale
 Environnement : les déchets
 L’eau potable
 L’amélioration des services municipaux (états civil,…)
 Budget local
 Partenariat et recherche de financement
 Education
 Santé
 Le projet PADDY

* Ils nous présentent également le programme de développement social et culturel de la commune de Konsiga pour 2005 – 2009.
Ce programme se présente en deux parties :
    I – renforcement des capacités (2005 – 2006)
        - domaines d’appui de base
            1 – décentralisation et gouvernance démocratique
            2 – administration communale
            3 – gestion communale
            4 – programmation communale
            5 – maîtrise d’ouvrage
        - domaines d’appui spécifique
            1 – éducation
            2 – santé
            3 – hydraulique
            4 – aménagement
            5 – gestion des ressources naturelles
            6 – protection des végétaux
            7 – réglementation et contrôle
    II – investissement (2005 – 2009)
        1 – éducation
        2 – santé et développement social
        3 – hydraulique
        4 – développement rural
        5 – gestion des ressources naturelles
        6 – protection des végétaux
        7 – infrastructures.

¤ Nous finissons la journée par un dîner en présence du Dr Monlouis qui est venue pour parler de l’éventuel projet de faire venir l'Association "Acupuncture Sans Frontières". Le problème principal qui se pose est le temps



 d’absence des techniciens de santé et des matrones durant la formation. Ceci représente déjà un problème pour leurs congés annuels. Autrement, le positionnement géographique des différents centre CESCOM semble favorable à la réalisation d’une formation et le nombre de personnes à former serait suffisant. Un projet de voyage d’étude est, envisagé.


Prochaine réunion prévue le lundi 03 octobre 2005 à 20h30





N'hesitez pas à nous communiquer vos idées, vos écrits, et/ou vos réflexions pour enrichir le site