ODELADÉMO
Association régie par la loi 1901, fondée en 2002 pour le village de Komodindé au Mali
 ACCUEIL        DOCUMENTS FONDAMENTAUX :    Statuts    Convention avec le village   Bulletin d'adhésion    Plan du site




RAPPORT D'ACTIVITES PRESENTE A L'ASSEMBLEE GENERALE

DU 19 DECEMBRE 2012

 

 

Je remercie tout d’abord le centre Pernet pour nous avoir permis de nous réunir ici ce soir.

 

C’est notre onzième assemblée générale.

 

Le 22 juin 2002, il y a un peu plus de dix ans, ODELADEMO est née !!!!

 

Et c’est l’heure du bilan.

 

De 2002 à 2005, nous avons uniquement assuré l’accompagnement de l’Ecole Fondamentale, pour les fournitures et les matériels scolaires. En 2005, il n’y avait encore que quatre classes de 45 enfants environ, moitié garçons, moitié filles.

 

En 2005, nous avons été témoins de l’ouverture du dispensaire-maternité auquel nous apportons notre soutien. Nous avons, à ce moment, pris en compte la demande des femmes pour la création d’un jardin potager collectif.

 

En 2007 nous inaugurons la clôture et la première pompe solaire du Jardin des Femmes, co-financée par ODELADEMO (dons et mécénat), et la Région Haute Normandie.

 

En 2008, nous mettons en place la bibliothèque de l’Ecole Fondamentale.

 

L’année 2009 a été très riche. Nous avons mené une grande opération en réseau avec l’Ecole Industrielle de Rouen (5 élèves et 2 professeurs) pour la mise en place de l’électrification solaire de l’Ecole Fondamentale et du dispensaire-maternité. Nous inaugurons le minibus, destiné au transport scolaire des premiers enfants de Komodindé admis à suivre le second cycle au collège de Kersignané (16 km AR). Ce véhicule a été financé par ODELADEMO, avec le concours de la Région Haute-Normandie, et du Département de Seine-Maritime Parallèlement l’Association Acupuncture sans Frontière mène une grande action de formation auprès de six dispensaires du cercle de Yélimané.

 

En 2010, nous introduisons l’informatique à l’Ecole Fondamentale. Nous y apportons un matériel adapté, et depuis cette date, à chaque voyage, nous complétons la formation des enseignants. Nous mettons également en place la bibliothèque du Collège de Kersignané.

 

En 2011, à la demande des femmes du Jardin, une formation au maraîchage a été dispensée par le GRDR de Kayes (Groupe de recherche et de Réalisations pour le Développement Rural), avec le concours financier d’ODELADEMO et du Conseil Régional de Haute Normandie.

 

Nous fournissons tous les ans, à chaque rentrée livres, cahiers, fournitures etc…. depuis 2002, à l’Ecole Fondamentale, pour 6 classes de 45 élèves, et depuis 2005 au second cycle de Kersignané pour une quarantaine de collégiens. Ces  achats sont réalisés pour partie à Bamako, auprès des libraires locaux, pour tout ce qu’il est possible de trouver sur place. Le surplus est acheminé depuis la France par malles.

 

En 2012, nous mettons en place l’extension des panneaux solaires de la station de pompage du Jardin des Femmes, et le remplacement de la pompe. D’autre part, le concours technique du GRDR de Kayes est sollicité pour la mise en place du fonds de semence demandé par les femmes du Jardin.

 

Au total, ce sont DIX voyages, d’une à deux semaines chacun, que nous avons effectués sur place pour initier et mener à bien toutes ces actions. Vous pourrez en retrouver tous les détails utiles sur notre site : http://www.odelademo.fr

 

Cette énumération nous conduit à un grand bonheur : celui de voir les conditions de vie de nos amis maliens s’améliorer de mois en mois. Deux enfants parmi les premiers scolarisés au village en 2002, arrivent maintenant en classe terminale à Bamako. C’est une réussite. Sur place la nourriture s’est diversifiée grâce au maraîchage, et les villageois bénéficient donc d’une meilleure santé.

 

Pourtant toutes ces actions ne se sont pas forcément déroulées avec fluidité. Nous avons rencontré, à chaque étape, des freins, des résistances.

 

Pour chacune de ces actions, ODELADEMO a établi une convention signée par tous les responsables concernés du village. Or, nous constatons que la mise en œuvre de ces conventions est difficile. Ainsi, par exemple, la pompe du jardin doit maintenant être remplacée faute d’avoir été entretenue. Le minibus est en état de délabrement, et la sécurité de la recette n’a pas été assurée.

 

Un autre point noir est apparu : depuis quelques années, nous constatons une baisse des effectifs de l’Ecole Fondamentale. Le manque de soutien des familles a pour effet de décourager la poursuite des études pour les jeunes du village, et en particulier pour les filles.

 

Enfin une nouvelle difficulté se présente devant nous. Vous avez su que la situation politique au Mali n’est plus ce qu’elle a été. Les institutions sont dégradées. L’Etat n’a plus d’autorité. L’islamisme extrémiste est en marche. Toutes les conditions sont réunies pour apporter au village confusion et insécurité.

 

Et même si le village est situé à 1800 kilomètres de Gao, ville aujourd’hui occupée par AQMI, il n’est qu’à 200 kilomètres de Diéma, lieu d’enlèvement d’un ressortissant français. C’est pour nous une source d’inquiétude. Pour autant nous restons solidaires des habitants du village, et nous souhaitons encore leur apporter notre soutien.

 

Pour cela, nous continuons à solliciter votre aide, par le versement de vos dons et/ou le renouvellement de votre adhésion. N’oubliez pas que tout versement effectué avant le 31 décembre 2012 pourra être pris en compte pour le calcul de vos impôts de l’année prochaine.

 

*   *   *   *   *

 

Une fois encore, je voudrais exprimer toute ma reconnaissance à Jean-Marc Hocine et son collègue Jean-François pour l’investissement à la mise en œuvre de la vente de boutures et de plantes pour l’opération « Graines de Jardin » au Jardin des Plantes

 

J’ai une pensée particulière pour nos amis des Trois Coteaux, qui ont prononcé la dissolution de leur Association, et qui nous ont fait confiance pour employer au mieux le patrimoine qu’ils nous ont dévolu.

 

Un grand merci enfin pour tous les membres du comité directeur pour leur investissement, notamment à l’occasion du Quai des Livres, à tous les adhérents, donateurs.

 

  

*   *   *   *   *

En conclusion,

  

Nous avons enregistré cette année 77 adhérents et donateurs. C’est 9 de plus que l’an passé. Nous n’avons pas retrouvé le niveau des années précédentes, qui était de l’ordre de 90, mais c’est un retournement de tendance significatif.

 

Le Comité Directeur éprouve aussi toujours des difficultés à organiser des actions significatives pour récolter des fonds. Les idées neuves et les bonnes volontés seront les bienvenues.

 

Enfin, je ne voudrais pas terminer sans réitérer nos souhaits pour que nos amis du village retrouvent la sérénité et la sécurité dans leur pays, qui seuls pourront faire que nous puissions y retourner dans l’avenir. Car, pour le moment, c’est chose inenvisageable !!!

 

Je me tiens à votre disposition pour de plus amples renseignements sur nos actions.

 

Merci de votre écoute

 

                                                 Bois Guillaume - Bihorel le 2 décembre 2012

 

 



N'hesitez pas à nous communiquer vos idées, vos écrits, et/ou vos réflexions pour enrichir le site