ODELADÉMO
Association régie par la loi 1901, fondée en 2002 pour le village de Komodindé au Mali
 ACCUEIL        DOCUMENTS FONDAMENTAUX :    Statuts    Convention avec le village   Bulletin d'adhésion    Plan du site




RAPPORT D'ACTIVITES PRESENTE A L'ASSEMBLEE GENERALE

DU 29 NOVEMBRE 2013

 

C’est l’heure du rituel du bilan.

Depuis la dernière assemblée générale, nous ne sommes pas retournés au village. La cause unique est l’insécurité politique du Mali. Même si la région du village n’est pas touchée par les évènements, il n’est pas pensable pour le moment de s’y rendre.

Cette difficulté principale nous a ralenti et même découragé à mener nos actions : trop peu de communication pour donner un sens à notre engagement.

Coup de théâtre, fin août, lors de notre visite de courtoisie à notre ami Mody Sylla qui était en séjour temporaire en région parisienne. Nous avons téléphoné ensemble à nos correspondants maliens. Lors de la communication avec le directeur de l’école fondamentale, Salif Togola, il m’a fait part de son étonnement de ne pas m’avoir trouvé sur Facebook. De ce fait, sitôt dit, sitôt fait Jean-Louis a créé un compte. Depuis nous communiquons très fréquemment. Cela, nous a reboosté.

La première nouvelle apprise par Facebook est le succès de Bakary Maguiraga à son baccalauréat. Il a appris à lire en 2001/2002 à Komodindé. Il est prévu qu’un garçon et une fille passent aussi le bac en juin 2014. Cela fait chaud au cœur.

Les villageois ont mis en place une classe enfantine (80 enfants de 3 ans à 6 ans). Elle est animée pour le moment par une femme ayant été à l’école jusqu’en 4ème et deux autres vieilles femmes qui l’accompagnent. Le directeur est en soutien pédagogique.

Ils ont aussi construit un bloc de classes pour un nouveau collège à KOMODINDE. Toute la charge financière a été prise par les migrants.

Nous sommes contents et tristes en même temps pour le départ du directeur du collège de Kersignané. Il est parti à Koulikoro pour un cycle de 4 ans d’études pour « vulgariser » l’agriculture. La  commune ne sait pas quand sera nommé le prochain directeur. C’était le seul avec qui nous avions vraiment une communication régulière.

Nous avons comme l’an passé, fait livrer les fournitures scolaires par le libraire de Bamako. Nous avons remplacé les 4 batteries de l’école sur la demande express des enseignants. Elles ont été mises en place par un enseignant de l’école.

Cette année, nous équipons, en plus des fournitures scolaires habituelles, la classe enfantine. Nous avons acheté des légos, poupées, voitures etc.. et du matériel pédagogique. Nous nous sommes fait aider par une enseignante de maternelle pour leur apporter du matériel adapté. Elle a conçu des fiches techniques simples pour l’apprentissage du calcul avec des bouchons, des anneaux et des cartes à jouer. Tout ceci va être envoyé en 3 malles.

En début d’année 2013, nous avons pris acte de ce que les responsables du village, en dépit des engagements pris par convention avec ODELADEMO, ont fait le choix de ne pas remplacer la pompe du Jardin des Femmes. Notre Comité Directeur, estimant qu’il était injuste que cela porte préjudice aux femmes a décidé à pourvoir à ce remplacement.

Aujourd’hui, nous avons la joie de savoir, par le témoignage des femmes elles-mêmes, qu’elles commencent à vendre leur surplus de récolte afin d’améliorer l’économie familiale. Elles s’organisent avec des cotisations financières pour prendre en charge l’entretien de la pompe solaire. Elles sont maintenant ravies du débit d’eau. Le fonds de semence mis en place par Odeladémo a répondu à leurs besoins.

Nous nous réjouissons enfin de constater la volonté régulière de l’ensemble des villageois à vouloir faire progresser leur village. Les enseignants et plus particulièrement le directeur de l’école sont les moteurs de cet axe.

Nous sommes convaincus que sans l’aide de cette communication Facebook, notre accompagnement serait plus difficile à tenir.

Nous remercions chaleureusement la participation active de l’IME de Canteleu durant les 3 dernières années pour leur participation à Graines de jardin. Ils ont souhaité de mettre fin à ce partenariat.

Le comité directeur,  ne se sentant pas l’élan d’organiser des soirées lucratives,  a pris l’option de vendre des sacs et du chocolat,  en plus du quai des livres. Nous sommes toujours en recherche de bonnes volontés pour nous aider à rechercher des financements.

Nous continuons à solliciter votre aide, par le versement de vos dons et/ou le renouvellement de votre adhésion. N’oubliez pas que tout versement effectué avant le 31 décembre 2013 pourra être pris en compte pour le calcul de vos impôts de l’année prochaine.

Nous vous en remercions chaleureusement 

 Bois-Guillaume-Bihorel, le 29 novembre 2013

 

 



N'hesitez pas à nous communiquer vos idées, vos écrits, et/ou vos réflexions pour enrichir le site